Anglars-Saint-Félix. Les aînés en balade

Une trentaine d’adhérents du club Les rives de l’Alzou ont retrouvé ceux des Albres pour une journée détente. Après une visite de la bastide de Lisle-sur-Tarn, ils ont pu aiguiser leurs papilles aux différents goûts du chocolat, lors d’une visite du musée et admirer de magnifiques sculptures. Ils ont même pu emporter des souvenirs. Après un repas à Giroussens, ils ont passé l’après-midi aux jardins des Martels (photo).

À l’ombre des grands arbres, ils ont découvert des milliers de fleurs du monde entier.

Le retour s’est effectué dans la soirée, la tête pleine de souvenirs.

Pour vous tenir informés, cet article autour du sujet « Les ALBRES », vous est fourni par les-albres.fr. Cette chronique a été reproduite de la manière la plus complète qui soit. Vous pouvez écrire en utilisant les coordonnées inscrites sur le site web pour indiquer des détails sur ce contenu sur le thème « Les ALBRES ». La raison d’être de les-albres.fr est de discuter autour de Les ALBRES dans la transparence en vous donnant la connaissance de tout ce qui est publié sur ce thème sur la toile Dans les prochaines heures notre équipe publiera d’autres infos autour du sujet « Les ALBRES ». Alors, visitez de manière régulière notre site.

Et soudain, un déluge de grêle s’est abattu sur le Bassin decazevillois…

De mémoire de Decazevillois, on n’avait jamais vu ça ! Il était environ 21h, jeudi dernier, le ciel s’est tout d’un coup assombri anormalement, comme si la nuit voulait venir plus tôt…

Puis le cauchemar a commencé, quelques gouttes, puis des trombes d’eau, quelques grêlons, puis une pluie de glace détruisant tout ou presque sur son passage. La rue Cayrade est devenue en quelques minutes un torrent et les impacts de la grêle, comme des jets de pierres, ont foudroyé des toitures entières, des pare-brises et des carrosseries de véhicules… Chacun a essayé de parer au plus pressé mais en vain l’orage d’une violence inouïe a tout emporté sur son passage. Heureusement, et c’est le seul point positif de la soirée, aucun accident humain n’est à déplorer.

Rapidement, les pompiers du Bassin ont dû intervenir, des dizaines d’interventions, les appels se succédant les uns aux autres. La préfecture rapidement informée a déclenché la mise en place d’une cellule de crise qui s’est réunie au centre de secours principal de Viviez sous l’autorité du sous-préfet dès 1h du matin afin de procéder à la protection des populations et de commencer à recenser le volume des dommages. Elle s’est réunie une deuxième fois vendredi matin, en présence de Vincent Prevoteau, directeur du GHT.

Puis, plusieurs minutes plus tard, quand la tempête s’est calmée, une vision de désolation s’est découverte à tous. Aux Albres, à Viviez, à Decazeville, Aubin, Firmi et Cransac les dégâts sont très importants : de la simple inondation à la destruction de toitures, de véhicules. L’EHPAD d’Aubin a dû être vidée de ses occupants ainsi que l’IME de Cransac. Des toitures recouvertes de panneaux photovoltaïques (Decazeville et Cransac) ont été endommagées à plus de 60 %. De nombreux bâtiments publics ont subi d’énormes dégâts.

La procédure de demande de classement en catastrophe naturelle a été activée par les collectivités.

Les pompiers (un contingent de 80 sapeurs mobilisés) ont reçu pour mission de bâcher les toitures endommagées, publiques ou privées. Des points de commandements ont été installés dans toutes les communes. Les artisans locaux ont dû mettre les bouchées double pour parer au plus pressé.

Il faut souligner aussi la forte mobilisation des élus locaux et de leurs équipes, mis à contribution durant plus de 24h sans le moindre répit.

Cet événement climatique laissera de biens tristes souvenirs et d’énormes factures à un territoire qui décidément joue de malchance.

Pour vous tenir informés, cet article autour du sujet « Les ALBRES », vous est fourni par les-albres.fr. Cette chronique a été reproduite de la manière la plus complète qui soit. Vous pouvez écrire en utilisant les coordonnées inscrites sur le site web pour indiquer des détails sur ce contenu sur le thème « Les ALBRES ». La raison d’être de les-albres.fr est de discuter autour de Les ALBRES dans la transparence en vous donnant la connaissance de tout ce qui est publié sur ce thème sur la toile Dans les prochaines heures notre équipe publiera d’autres infos autour du sujet « Les ALBRES ». Alors, visitez de manière régulière notre site.

Les rives de l’Alzou en balade

Le 1er juillet, une trentaine d’adhérents du 3e âge ont retrouvé ceux des Albres pour une journée détente. Après une visite de la bastide de l’île sur Tarn, ils ont pu aiguiser leurs papilles aux différents goûts du chocolat, lors d’une visite du musée et admirer de magnifiques sculptures. Ils ont même pu emporter des souvenirs. Après un repas à Giroussens, ils ont passé l’après-midi aux jardins des Martels.

À l’ombre des grands arbres, ils ont découvert des milliers de fleurs du monde entier.

Le retour s’est effectué dans la soirée, la tête pleine de souvenirs.

Pour vous tenir informés, cet article autour du sujet « Les ALBRES », vous est fourni par les-albres.fr. Cette chronique a été reproduite de la manière la plus complète qui soit. Vous pouvez écrire en utilisant les coordonnées inscrites sur le site web pour indiquer des détails sur ce contenu sur le thème « Les ALBRES ». La raison d’être de les-albres.fr est de discuter autour de Les ALBRES dans la transparence en vous donnant la connaissance de tout ce qui est publié sur ce thème sur la toile Dans les prochaines heures notre équipe publiera d’autres infos autour du sujet « Les ALBRES ». Alors, visitez de manière régulière notre site.

Résultats élections législatives 2024 – 2ème tour – 2e circonscription – Decazeville

Le président de la République a fixé le premier tour des élections législatives au dimanche 30 juin, soit tout juste 20 jours après le décret de dissolution de l’Assemblée nationale. Le second tour, dans les circonscriptions où aucun député n’aura été élu au premier tour, aura lieu une semaine plus tard, le dimanche 7 juillet. Seule exception : à cause du décalage horaire, les électeurs sont convoqués avec 24 heures d’avance dans certains territoires d’Outre-Mer, comme la Guadeloupe, la Martinique ou la Guyane. Ils voteront donc les 29 juin et 6 juillet.

Les électeurs votent pour élire les 577 députés français, dans 577 circonscriptions. Il y actuellement 539 circonscriptions en France métropolitaine, 19 dans les départements et régions d’outre-mer, 8 dans les collectivités d’outre-mer et 11 pour les Français de l’étranger. Chaque député représente au niveau national les électeurs de sa circonscription.

Pour voter, il faut :
➥ être de nationalité française,
➥ jouir de ses droits civils et politiques,
➥ être âgé d’au moins 18 ans,
➥ être inscrit sur les listes électorales.
Les personnes qui n’étaient pas inscrites sur les listes électorales le lundi 10 juin ne peuvent pas voter. En revanche, celles qui fêtent leurs 18 ans d’ici au 29 juin inclus, veille du premier tour, peuvent bien participer au vote, leur inscription sur les listes électorales étant automatique, à condition d’avoir fait le recensement citoyen à 16 ans.

L’élection se fait au scrutin uninominal majoritaire à deux tours dans les circonscriptions.
➥ Pour être élu au premier tour, un candidat doit obtenir 50% des suffrages exprimés et un nombre de voix au moins égal à 25% du nombre des électeurs inscrits.
➥ Si aucun des candidats ne remplit ces conditions, les deux arrivés en tête sont auto­matiquement qualifiés pour un second tour. Et ceux qui dépassent 12,5% des inscrits – même en troisième ou quatrième position – peuvent se maintenir au second tour. Au second tour, est élu celui qui remporte le plus de voix, quelle que soit la participation.

Les députés sont élus pour cinq ans, sauf en cas de dissolution de l’Assemblée nationale par le Président de la République, qui dispose du pouvoir de provoquer des élections anticipées. Mais, même dans ce cas, l’article 12 de la Constitution précise qu’il « ne peut être procédé à une nouvelle dissolution dans l’année qui suit ces élections ». Chaque candidat désigne un suppléant qui peut le remplacer s’il ne peut plus exercer son mandat ou si, par exemple, il rentre au gouvernement.

Les députés, avec les sénateurs, forment le pouvoir législatif : ce sont eux qui rédigent et votent les lois. Ils peuvent aussi saisir le Conseil constitutionnel afin d’en vérifier la constitutionnalité. Ils ont enfin un pouvoir de contrôle de l’exécutif, qui peut aller jusqu’au vote d’une motion de censure pour renverser le gouvernement.

Députés comme sénateurs touchent une indemnité mensuelle de 7637,39 euros bruts par mois, alignée sur le traitement des très hauts fonctionnaires du Conseil d’État. Cette rémunération permet « à tout citoyen de pouvoir prétendre entrer au Parlement et garantit aux élus les moyens de se consacrer, en toute indépendance, aux fonctions dont ils sont investis », souligne le site de l’Assemblée nationale. D’autres moyens sont fournis pour « leur permettre d’exercer leur mandat » : des frais de mandat et un crédit affecté à la rémunération de collaborateurs.

Le député bénéficie d’un « statut protecteur », destiné à « lui assurer l’indépendance et la liberté d’expression nécessaires à l’exercice de son mandat », donc d’éviter la corruption. Cela passe par l’immunité parlementaire durant son mandat. Comme l’indique la Constitution, « aucun membre du parlement ne peut être poursuivi, recherché, arrêté, détenu ou jugé à l’occasion des opinions ou votes émis par lui dans l’exercice de ses fonctions ». Un député ne peut pas faire l’objet d’une arrestation ou de toute autre mesure privative ou restrictive de liberté (contrôle judiciaire) sans l’autorisation du Bureau, sauf les cas de crime ou délit flagrant, ou de condamnation définitive. Parallèlement, un député ne peut pas cumuler certaines fonctions (sénateur, ministre, avocat…) avec son mandat.

Oui. Le statut du député le protège légalement, donc en contrepartie, il doit la transparence à ses électeurs et à l’Assemblée. Le député doit ainsi déclarer son patrimoine en début et en fin de mandat, afin de vérifier que son exercice n’a pas été source d’enrichissement. Il doit aussi effectuer une déclaration d’intérêts et d’activités, également publique, afin de vérifier la compatibilité entre le mandat parlementaire et une activité professionnelle.

Depuis la publication du décret de dissolution de l’Assemblée nationale, il n’y a plus de députés élus. Les textes en cours d’examen et non adoptés deviennent caducs comme le projet de loi sur la fin de vie. Après les législatives, l’Assemblée nationale se réunira « de plein droit le deuxième jeudi qui suit son élection », donc le 18 juillet. Si cette réunion a lieu en dehors de la période prévue pour la session ordinaire, « une session est ouverte de droit pour une durée de quinze jours ».

Pour vous tenir informés, cet article autour du sujet « Les ALBRES », vous est fourni par les-albres.fr. Cette chronique a été reproduite de la manière la plus complète qui soit. Vous pouvez écrire en utilisant les coordonnées inscrites sur le site web pour indiquer des détails sur ce contenu sur le thème « Les ALBRES ». La raison d’être de les-albres.fr est de discuter autour de Les ALBRES dans la transparence en vous donnant la connaissance de tout ce qui est publié sur ce thème sur la toile Dans les prochaines heures notre équipe publiera d’autres infos autour du sujet « Les ALBRES ». Alors, visitez de manière régulière notre site.

Résultats élections législatives 2024 – 2ème tour – 2e circonscription – Sonnac

Le président de la République a fixé le premier tour des élections législatives au dimanche 30 juin, soit tout juste 20 jours après le décret de dissolution de l’Assemblée nationale. Le second tour, dans les circonscriptions où aucun député n’aura été élu au premier tour, aura lieu une semaine plus tard, le dimanche 7 juillet. Seule exception : à cause du décalage horaire, les électeurs sont convoqués avec 24 heures d’avance dans certains territoires d’Outre-Mer, comme la Guadeloupe, la Martinique ou la Guyane. Ils voteront donc les 29 juin et 6 juillet.

Les électeurs votent pour élire les 577 députés français, dans 577 circonscriptions. Il y actuellement 539 circonscriptions en France métropolitaine, 19 dans les départements et régions d’outre-mer, 8 dans les collectivités d’outre-mer et 11 pour les Français de l’étranger. Chaque député représente au niveau national les électeurs de sa circonscription.

Pour voter, il faut :
➥ être de nationalité française,
➥ jouir de ses droits civils et politiques,
➥ être âgé d’au moins 18 ans,
➥ être inscrit sur les listes électorales.
Les personnes qui n’étaient pas inscrites sur les listes électorales le lundi 10 juin ne peuvent pas voter. En revanche, celles qui fêtent leurs 18 ans d’ici au 29 juin inclus, veille du premier tour, peuvent bien participer au vote, leur inscription sur les listes électorales étant automatique, à condition d’avoir fait le recensement citoyen à 16 ans.

L’élection se fait au scrutin uninominal majoritaire à deux tours dans les circonscriptions.
➥ Pour être élu au premier tour, un candidat doit obtenir 50% des suffrages exprimés et un nombre de voix au moins égal à 25% du nombre des électeurs inscrits.
➥ Si aucun des candidats ne remplit ces conditions, les deux arrivés en tête sont auto­matiquement qualifiés pour un second tour. Et ceux qui dépassent 12,5% des inscrits – même en troisième ou quatrième position – peuvent se maintenir au second tour. Au second tour, est élu celui qui remporte le plus de voix, quelle que soit la participation.

Les députés sont élus pour cinq ans, sauf en cas de dissolution de l’Assemblée nationale par le Président de la République, qui dispose du pouvoir de provoquer des élections anticipées. Mais, même dans ce cas, l’article 12 de la Constitution précise qu’il « ne peut être procédé à une nouvelle dissolution dans l’année qui suit ces élections ». Chaque candidat désigne un suppléant qui peut le remplacer s’il ne peut plus exercer son mandat ou si, par exemple, il rentre au gouvernement.

Les députés, avec les sénateurs, forment le pouvoir législatif : ce sont eux qui rédigent et votent les lois. Ils peuvent aussi saisir le Conseil constitutionnel afin d’en vérifier la constitutionnalité. Ils ont enfin un pouvoir de contrôle de l’exécutif, qui peut aller jusqu’au vote d’une motion de censure pour renverser le gouvernement.

Députés comme sénateurs touchent une indemnité mensuelle de 7637,39 euros bruts par mois, alignée sur le traitement des très hauts fonctionnaires du Conseil d’État. Cette rémunération permet « à tout citoyen de pouvoir prétendre entrer au Parlement et garantit aux élus les moyens de se consacrer, en toute indépendance, aux fonctions dont ils sont investis », souligne le site de l’Assemblée nationale. D’autres moyens sont fournis pour « leur permettre d’exercer leur mandat » : des frais de mandat et un crédit affecté à la rémunération de collaborateurs.

Le député bénéficie d’un « statut protecteur », destiné à « lui assurer l’indépendance et la liberté d’expression nécessaires à l’exercice de son mandat », donc d’éviter la corruption. Cela passe par l’immunité parlementaire durant son mandat. Comme l’indique la Constitution, « aucun membre du parlement ne peut être poursuivi, recherché, arrêté, détenu ou jugé à l’occasion des opinions ou votes émis par lui dans l’exercice de ses fonctions ». Un député ne peut pas faire l’objet d’une arrestation ou de toute autre mesure privative ou restrictive de liberté (contrôle judiciaire) sans l’autorisation du Bureau, sauf les cas de crime ou délit flagrant, ou de condamnation définitive. Parallèlement, un député ne peut pas cumuler certaines fonctions (sénateur, ministre, avocat…) avec son mandat.

Oui. Le statut du député le protège légalement, donc en contrepartie, il doit la transparence à ses électeurs et à l’Assemblée. Le député doit ainsi déclarer son patrimoine en début et en fin de mandat, afin de vérifier que son exercice n’a pas été source d’enrichissement. Il doit aussi effectuer une déclaration d’intérêts et d’activités, également publique, afin de vérifier la compatibilité entre le mandat parlementaire et une activité professionnelle.

Depuis la publication du décret de dissolution de l’Assemblée nationale, il n’y a plus de députés élus. Les textes en cours d’examen et non adoptés deviennent caducs comme le projet de loi sur la fin de vie. Après les législatives, l’Assemblée nationale se réunira « de plein droit le deuxième jeudi qui suit son élection », donc le 18 juillet. Si cette réunion a lieu en dehors de la période prévue pour la session ordinaire, « une session est ouverte de droit pour une durée de quinze jours ».

Pour vous tenir informés, cet article autour du sujet « Les ALBRES », vous est fourni par les-albres.fr. Cette chronique a été reproduite de la manière la plus complète qui soit. Vous pouvez écrire en utilisant les coordonnées inscrites sur le site web pour indiquer des détails sur ce contenu sur le thème « Les ALBRES ». La raison d’être de les-albres.fr est de discuter autour de Les ALBRES dans la transparence en vous donnant la connaissance de tout ce qui est publié sur ce thème sur la toile Dans les prochaines heures notre équipe publiera d’autres infos autour du sujet « Les ALBRES ». Alors, visitez de manière régulière notre site.

Résultats élections législatives 2024 : Albres (Les) (12220)


Albres (Les) (12220) : résultat 2e tour des élections législatives 2024

Dans la 2e circonscription du département Aveyron, lors du 2e tour des élections législatives 2024, M. Laurent ALEXANDRE (Union de la gauche) est élu.

Pour les résultats partiels au niveau de la ville des Albres, lors du 2e tour des élections législatives 2024, Mme Marie-Christine PAROLIN (Rassemblement National) remporte la majorité des voix avec 58,12 % des voix exprimées (111 voix).
M. Laurent ALEXANDRE (Union de la gauche) arrive à la 2e place avec 41,88 % des votes (soit 80 voix).

Le taux d’abstention enregistré dans la circonscription s’établit à 23,02 %.

Dans la circonscription, 3,92% des votes sont blancs et 2,45% sont jugés nuls.

Albres (Les) (12220) : résultat 1er tour des élections législatives 2024

Dans la 2e circonscription du département Aveyron, lors du 1er tour des élections législatives 2024, Mme Marie-Christine PAROLIN (Rassemblement National), M. Laurent ALEXANDRE (Union de la gauche) et M. Samuel DEGUARA (Ensemble ! (Majorité présidentielle)) se qualifient pour le second tour pour une triangulaire.

Pour les résultats partiels au niveau de la ville des Albres, lors du 1er tour des élections législatives 2024, Mme Marie-Christine PAROLIN (Rassemblement National) remporte la majorité des voix avec 42,64 % des voix exprimées (84 voix).
M. Laurent ALEXANDRE (Union de la gauche) arrive à la 2e place avec 30,46 % des votes (soit 60 voix).
M. Samuel DEGUARA (Ensemble ! (Majorité présidentielle)) arrive à la 3e place avec 21,83 % des votes (soit 43 voix).
M. Jean-Philippe ARMET (Droite souverainiste) arrive à la 4e place avec 4,06 % des votes (soit 8 voix).
Mme Lucile EL HEDRI (Extrême gauche) arrive à la dernière place avec 1,02 % des votes (soit 2 voix).

Le taux d’abstention enregistré dans la circonscription s’établit à 22,73 %.

Dans la circonscription, 2,94% des votes sont blancs et 0,49% sont jugés nuls.

Résultats des précédentes élections : Albres (Les) (12220)

Albres (Les) (12220) : Présentation de la ville

Quel est le portrait des habitants des Albres ?

La superficie des Albres s’étend sur 15,23 km². En 2018, sa population était de 345 habitants, ce qui représente une densité de population estimée à 22,7 habitants par kilomètre carré. Dans le département de l’Aveyron, cette localité occupait alors le 99e rang pour ce qui est de la densité de population.

Quelles sont les caractéristiques des logements des Albres

Les Albres comptabilise près de 220 logements pour héberger tous ses habitants. Avec une superficie de 15,23 km² et un total de 345 habitants, la densité de population et la densité résidentielle de la localité sont très faibles : 22,7 habitants/km² et 0,1 log/ha. Elles sont toutes deux inférieures à celles du département (31,8 hab/km² et 0,2 log/ha).

Caractéristiques et informations pratiques sur la répartition des logements de la municipalité

On dénombre actuellement bien plus de propriétaires que de locataires à l’échelle de la ville. Environ 23,9 % des résidences principales sont occupées par des locataires (dont 4,5 % à titre gratuit) alors que 76,1 % sont occupées par des propriétaires. Parmi les habitations des Albres, 16,1 % sont des logements vacants, 12 % des résidences secondaires et 71,4 % des résidences principales. Par ailleurs, les logements sociaux représentent 5,2 % de ces dernières. La plupart des ménages se sont installés au sein de la municipalité depuis 30 ans ou plus.

Découvrez quelques informations pratiques sur l’aménagement intérieur des logements de la ville

Dans la localité, les logements sont en très grande majorité des maisons (95,4 %). Les maisons familiales de 4 pièces sont les plus nombreuses. Elles représentent à elles seules 27,1 % de celles-ci et leur surface est principalement comprise entre 80 et 100 m². On trouve également de nombreuses maisons de 5 pièces (25,1 %). Concernant les appartements, ils sont beaucoup moins nombreux et sont principalement composés de 3 pièces. Le plus souvent, leur surface est de moins de 30 m². On peut, par ailleurs, remarquer que les logements des Albres ont majoritairement été construits entre 1946 et 1970.

Découvrez quelques informations chiffrées à propos de l’impôt sur le revenu aux Albres

On dénombre, au total, 196 foyers fiscaux aux Albres. Environ 53,6 % de ces foyers sont au-dessous du seuil d’imposition. Ce taux est légèrement plus élevé que celui de l’Aveyron qui s’élève à 51,6 %. Le revenu annuel médian des ménages fiscaux est de 21 020 €, soit 910 € de moins que celui de la France. Les habitants des Albres paient en moyenne un impôt sur le revenu de 658 € par foyer. Ce dernier est donc plus bas que celui du département qui s’élève à 1 051 €. D’autre part, 47,4 % des foyers déclarent percevoir une retraite ou une pension.

Caractéristiques et informations pratiques à propos de l’emploi aux Albres

Sur les 188 habitants de 15 à 64 ans que comptait Les Albres en 2018, 145 étaient actifs, ce qui représente un taux d’activité de 77,13 %. C’est 5,23 points de plus que dans le reste de l’Hexagone, où le taux d’activité atteignait 71,9 %.

On comptabilisait cinq chômeurs parmi les actifs de la municipalité, le taux de chômage s’élevait alors à 3,45 %. La part de chômeurs était donc similaire à celle de la France, où le taux de chômage était de 9,1 %.

Pour vous tenir informés, cet article autour du sujet « Les ALBRES », vous est fourni par les-albres.fr. Cette chronique a été reproduite de la manière la plus complète qui soit. Vous pouvez écrire en utilisant les coordonnées inscrites sur le site web pour indiquer des détails sur ce contenu sur le thème « Les ALBRES ». La raison d’être de les-albres.fr est de discuter autour de Les ALBRES dans la transparence en vous donnant la connaissance de tout ce qui est publié sur ce thème sur la toile Dans les prochaines heures notre équipe publiera d’autres infos autour du sujet « Les ALBRES ». Alors, visitez de manière régulière notre site.

Saint-Félix (46100) : résultats élections législatives 2022

Saint-Félix (2e circonscription du Lot) : qui était majoritaire au second tour des précédentes élections législatives ?

Lors du second tour des dernières élections législatives, Huguette TIEGNA (REM) est arrivée en première position à Saint-Félix, créditée de 56,82 % des voix. Le candidat PS Vincent LABARTHE, crédité de 43,18 % des suffrages exprimés, figurait à la deuxième place. Le Parti socialiste a de ce fait régressé d’environ 13 points depuis la candidature de Jean LAUNAY lors des précédentes élections.

Quelle était la tendance au premier tour à Saint-Félix lors des dernières élections législatives ?

Le résultat du second tour de Saint-Félix est allé dans le sens de celui du premier : Huguette TIEGNA avait déjà reçu un score plus important avec 41,55 % des votes, contre 15,53 % pour Vincent LABARTHE. Le report de voix a pourtant été défavorable à la candidate La République en marche, qui a obtenu neuf votes de plus qu’au tour précédent tandis que son adversaire Parti socialiste en a récolté 42 de plus.

Les candidats de centre droit s’étaient classés en tête et avaient remporté 48,4 % des suffrages à l’occasion du premier tour. Avec 15,53 % des votes, la gauche était arrivée en deuxième position. La gauche radicale, grâce à 15,07 % des suffrages exprimés, s’était classée en troisième position. L’extrême droite était parvenue à convaincre 9,59 % des votants. La cinquième place était revenue aux écologistes, qui avaient remporté un résultat de 4,57 %. 4,11 % des inscrits avaient voté à droite. 2,74 % des électeurs avaient voté indépendant.

À combien s’élevait la participation à Saint-Félix lors des dernières élections législatives ?

En 2017 dans la localité, 198 inscrits sur 359 sont allés voter, ce qui correspondait à un taux de participation de 55,15 %. Cela correspondait à une baisse de la mobilisation de 7,52 points par rapport à celle du tour précédent.

Lors du premier tour des élections législatives 2012, les votants représentaient 65,41 % des électeurs. Ce taux était au-dessus de celui de l’Hexagone (57,22 %).

Combien de bulletins blancs ont été relevés lors des dernières élections législatives à Saint-Félix ?

En 2017, on remarquait un vote blanc à hauteur de 6,57 % chez les votants de la municipalité, ainsi que 4,55 % de votes nuls. À l’occasion du premier tour, on avait observé des taux de votes bancs et nuls égaux, à hauteur de 1,33 %.

On notait un vote blanc ou nul à hauteur de 2,67 % lors du premier tour des élections législatives 2012.

Pour vous tenir informés, cet article autour du sujet « Les ALBRES », vous est fourni par les-albres.fr. Cette chronique a été reproduite de la manière la plus complète qui soit. Vous pouvez écrire en utilisant les coordonnées inscrites sur le site web pour indiquer des détails sur ce contenu sur le thème « Les ALBRES ». La raison d’être de les-albres.fr est de discuter autour de Les ALBRES dans la transparence en vous donnant la connaissance de tout ce qui est publié sur ce thème sur la toile Dans les prochaines heures notre équipe publiera d’autres infos autour du sujet « Les ALBRES ». Alors, visitez de manière régulière notre site.

Sports Les Albres

Rugby à XV – Amateurs

Rugby à XV – Amateurs. RBOA (Rugby Bassin ouest Aveyron), le pôle jeune du SCD et le pôle féminin du SCD montent sur le plateau de Montbazens ! Depuis plusieurs années, RBOA intègre de plus en plus de jeunes du plateau…

Pour vous tenir informés, cet article autour du sujet « Les ALBRES », vous est fourni par les-albres.fr. Cette chronique a été reproduite de la manière la plus complète qui soit. Vous pouvez écrire en utilisant les coordonnées inscrites sur le site web pour indiquer des détails sur ce contenu sur le thème « Les ALBRES ». La raison d’être de les-albres.fr est de discuter autour de Les ALBRES dans la transparence en vous donnant la connaissance de tout ce qui est publié sur ce thème sur la toile Dans les prochaines heures notre équipe publiera d’autres infos autour du sujet « Les ALBRES ». Alors, visitez de manière régulière notre site.

Vente terrain 1116 m² à Les Albres (12)

En validant ce formulaire, vous acceptez les conditions générales d’utilisation de Figaro Immobilier. Les données renseignées dans ce formulaire sont nécessaires pour permettre à notre partenaire de répondre à votre demande de contact par email / sms concernant cette annonce immobilière, et le cas échéant pour permettre à Figaro Classifieds et les sociétés de son Groupe de vous fournir les services auxquels vous souscrivez et notamment la création et la gestion de votre compte, l’envoi par email d’annonces immobilières similaires, des propositions de services ou conseils liés à votre projet immobilier.

Pour vous tenir informés, cet article autour du sujet « Les ALBRES », vous est fourni par les-albres.fr. Cette chronique a été reproduite de la manière la plus complète qui soit. Vous pouvez écrire en utilisant les coordonnées inscrites sur le site web pour indiquer des détails sur ce contenu sur le thème « Les ALBRES ». La raison d’être de les-albres.fr est de discuter autour de Les ALBRES dans la transparence en vous donnant la connaissance de tout ce qui est publié sur ce thème sur la toile Dans les prochaines heures notre équipe publiera d’autres infos autour du sujet « Les ALBRES ». Alors, visitez de manière régulière notre site.

Vente maison 4 pièces 90 m² à Les Albres (12)

En validant ce formulaire, vous acceptez les conditions générales d’utilisation de Figaro Immobilier. Les données renseignées dans ce formulaire sont nécessaires pour permettre à notre partenaire de répondre à votre demande de contact par email / sms concernant cette annonce immobilière, et le cas échéant pour permettre à Figaro Classifieds et les sociétés de son Groupe de vous fournir les services auxquels vous souscrivez et notamment la création et la gestion de votre compte, l’envoi par email d’annonces immobilières similaires, des propositions de services ou conseils liés à votre projet immobilier.

Pour vous tenir informés, cet article autour du sujet « Les ALBRES », vous est fourni par les-albres.fr. Cette chronique a été reproduite de la manière la plus complète qui soit. Vous pouvez écrire en utilisant les coordonnées inscrites sur le site web pour indiquer des détails sur ce contenu sur le thème « Les ALBRES ». La raison d’être de les-albres.fr est de discuter autour de Les ALBRES dans la transparence en vous donnant la connaissance de tout ce qui est publié sur ce thème sur la toile Dans les prochaines heures notre équipe publiera d’autres infos autour du sujet « Les ALBRES ». Alors, visitez de manière régulière notre site.